Riu Palace, le cinquième hôtel de la célèbre chaîne espagnole

Onze ans après l’inauguration du premier complexe hôtelier au Cap-Vert, le groupe RIU annonce la construction du Riu Palace, le cinquième hôtel du pays sur l’île de Boa Vista, à partir de 2017, doté d’un budget de 80 millions d’euros. En outre, il a investi environ 37 millions d’euros dans la restructuration de ses propriétés sur l’île de Sal. Avec cet investissement, le groupe veut montrer qu’il est venu pour rester parce qu’il croit que le Cap-Vert est une destination touristique de choix.

La stabilité du gouvernement, les conditions climatiques favorables et l’attitude de la population cap-verdienne sont les trois facteurs qui ont dicté l’investissement du groupe RIU sur le marché touristique de Cabo Verde. La déclaration est de Yeray Zurita, directeur du Riu Palace à Boavista.

La restructuration du Riu Palace et du Club Hotel Riu Funaná sur l’île de Sal a contraint le groupe à faire un effort financier de 37 millions d’euros, équivalent à quatre milliards d’escudos. Plus tôt cette semaine, les médias capverdiens ont été invités à témoigner des innovations internes.

Plus de bars, restaurants gastronomiques construits à partir de rien, plus d’installations de loisirs, piscines chauffées, élargissement de l’espace pour les enfants, un spa entièrement rénové comprenant bains turcs, service de massage, jacuzzi, le tout créé pour attirer un public plus sélectif et plus exigeant.

«Le secteur du tourisme devient de plus en plus concurrentiel et attire les touristes les plus exigeants. Notre objectif est toujours de dépasser les attentes de nos clients car nous sommes venus pour rester», confirme Yeray Zurita, originaire des Canaries qui a choisi le Cap-Vert il y a sept ans. deuxième maison.

«Je suis fier de voir la relation entre les îles du Cap-Vert et les îles Canaries se rapprocher chaque jour davantage. Il existe de nombreuses similitudes entre les deux destinations touristiques et notre intention est de toujours utiliser notre expérience aux Canaries, c’est-à-dire de garder à l’esprit les erreurs commises et les solutions appropriées pour améliorer de plus en plus la destination touristique du Cap Vert», a-t-il déclaré.

Sur l’île de Boa Vista, l’hôtel Riu Touareg a été agrandi et compte désormais 300 chambres supplémentaires, pour un total de 1.100 chambres, ainsi que d’autres «cocooning» conçus spécialement pour ses clients comme une piscine à débordement. L’investissement réalisé est d’environ 8 millions d’euros. Actuellement, le groupe compte près de 3.000 chambres, en ajoutant les hôtels de Sal et Boa Vista.

Les quatre hôtels existants – Touareg et Karamboa, à Boa Vista, Palace et Club Funaná sur l’île de Sal – seront regroupés en 2018 dans le cinquième hôtel du groupe de l’archipel: le Riu Palace, à Boa Vista. Selon le directeur du Riu Palace Cabo Verde, environ 80 millions d’euros seront consacrés à sa construction.

Source: A SEMANA